Spécial COVID19

  • Mesures de l’URSSAF – début 2021

    Covid-19 – En janvier 2021, l’Urssaf reconduit et adapte les mesures exceptionnelles pour soutenir les entreprises.

    Rappel : Report des cotisations Urssaf pour la DSN de décembre 2020, échéances des 5 et 15 janvier 2021 :

    Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie sur l’activité économique, certaines mesures exceptionnelles déclenchées pour soutenir la trésorerie des entreprises les plus exposées à la crise sont reconduites en janvier.

    Les employeurs qui font l’objet d’une fermeture ou une restriction directe ou indirecte de leur activité du fait des restrictions sanitaires décidées par les pouvoirs publics peuvent reporter, sur demande préalable auprès de leur Urssaf, tout ou partie du paiement de leurs cotisations salariales et patronales pour les échéances des 5 et 15 janvier 2021.

    Les déclarations (DSN) doivent néanmoins être déposées aux dates prévues.

    Le report de cotisations Urssaf vaut également pour les cotisations de retraite complémentaire.

    Consultez les informations Urssaf

    Dans le contexte actuel, où notre système de soins et plus largement notre protection sociale et l’action de l’Etat sont plus que jamais sollicités, il est indispensable que les autres entreprises continuent à participer au financement de la solidarité nationale

    • Dispositifs d’exonération et d’aide aux entreprises prévus par la LFSS 2021, la loi de financement de la sécurité sociale :

    Accédez à la LFSS 2021

    Le décret d’application précisant les critères d’éligibilité aux dispositifs d’exonération et d’aide au paiement devrait paraître dans les premiers jours de janvier.

    Dès la publication du décret, vous pourrez, si vous êtes concernés par l’application des mesures, opérer les réductions de vos cotisations ou bénéficier d’une aide au paiement des cotisations mise en place par l’Urssaf pour les périodes d’emploi postérieures au 1er septembre.

    Consultez les consignes relatives à la déclaration des exonérations

    Consultez les consignes relatives à la déclaration de l’aide au paiement

    Le décret n° 2020-1620 du 19 décembre 2020 complète la liste des secteurs d’activité éligibles aux dispositifs d’exonération et d’aide au paiement.

    Cette mise à jour concerne rétroactivement les périodes d’emploi de février à mai 2020.

    Vous pouvez, si vous êtes concernés par l’élargissement de ces secteurs, opérer les déclarations d’exonération ou bénéficier d’une aide au paiement des cotisations mise en place par l’Urssaf pour les périodes d’emploi concernées (février à mai 2020).

    • Prise en charge par l’Etat des indemnités de congés payés pour les entreprises les plus touchées :

    Afin d’apporter un soutien aux professionnels qui rencontrent des difficultés pour faire face aux congés payés accumulés en période d’activité partielle, le Gouvernement a retenu une aide économique ponctuelle et non reconductible ciblée sur les secteurs très impactés en 2020.

    Cette aide est limitée à 10 jours de congés payés. Elle sera versée en janvier 2021 sur la base de jours imposés au titre de l’année 2019-2020 et de jours pris en anticipation avec l’accord du salarié au titre de l’année 2020-2021.

    Les congés payés devront nécessairement être pris entre le 1er et le 20 janvier 2021, durant une période d’activité partielle.

    Consulter le décret sur les indemnités de congés payés

    Pour le versement de cette aide, le Gouvernement utilisera les circuits de paiement de l’activité partielle via l’Agence de services et de paiement (ASP).

    Les rémunérations versées aux salariés au titre de ces congés payés sont en intégralité soumises aux cotisations et contributions sociales dues au titre des revenus d’activité.

    Consultez les informations du Ministère du Travail

  • Message de janvier 2021

    Nicolas Durlicq, président du Club PSE, fait le tour d’horizon de l’année à venir.


    https://youtu.be/QNkwvFZF_Fo
  • Vœux du CA PSE

    Le Conseil d’Administration de votre Club PSE a le plaisir de vous présenter ses vœux… en vidéo !


    https://youtu.be/btkDfgzpLII
  • Nouvelles échéances et bilan URSSAF 2020

    D’après un communiqué de l’ACOSS, Caisse National du Réseau des URSSAF.

    MESURES EXCEPTIONNELLES URSSAF : NOUVELLES ECHEANCES ET BILAN

    L’Urssaf a mis en place depuis le début de la crise sanitaire des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants impactés.

    LES MESURES DE SOUTIEN POUR LE MOIS DE DÉCEMBRE

    Les mesures de soutien aux entreprises et travailleurs indépendants sont reconduites selon les mêmes modalités pour les échéances du mois de décembre. Ces mesures de soutien à la trésorerie des entreprises seront complétées par un dispositif d’exonérations de cotisations sociales, en cours de vote au parlement et dont les modalités seront précisées très prochainement. Concernant les départements d’outremer non concernés par le confinement (Guadeloupe, Guyane, Mayotte et Réunion), le report de cotisations est réservé aux seuls employeurs dont l’activité demeure empêchée ou limitée.

    Pour les employeurs :
    Les employeurs pourront reporter tout ou partie du paiement de leurs cotisations salariales et patronales pour les échéances des 5 et 15 décembre 2020, selon les mêmes modalités que pour les échéances du mois de novembre (via le formulaire de demande préalable). Les déclarations doivent néanmoins être déposées aux dates prévues. Le report de cotisations Urssaf vaut également pour les cotisations de retraite complémentaire. Pour ces reports, aucune pénalité ni majoration de retard ne sera appliquée.

    Pour les travailleurs indépendants :
    Les cotisations sociales personnelles des travailleurs indépendants ne seront pas prélevées en décembre (le prélèvement automatique des échéances mensuelles du 5 et du 20 décembre ne sera pas réalisé). Aucune pénalité ni majoration de retard ne sera appliquée. Les modalités de régularisation de ces échéances seront précisées ultérieurement. Toutefois, les travailleurs indépendants qui le peuvent sont invités à régler leurs cotisations de façon spontanée, selon des modalités qui leur seront communiquées par leur Urssaf. Les travailleurs indépendants bénéficiant d’un délai de paiement peuvent également demander à en reporter les échéances.

    Pour les autoentrepreneurs :
    Les autoentrepreneurs auront la possibilité de payer la totalité, ou une partie seulement, ou de ne pas payer les cotisations sociales dues sur cette échéance. Ceux qui ont déjà réalisé leurs déclarations peuvent modifier leur ordre de paiement pour réduire ou mettre à zéro le montant payé. La déclaration mensuelle de décembre doit toutefois être déclarée normalement.

    Pour les marins :
    Le report des cotisations courantes est possible pour les armateurs de la pêche, des cultures marines et du commerce déclarant mensuellement. Les employeurs pourront reporter tout ou partie du paiement de leurs cotisations salariales et patronales, selon les mêmes modalités que pour les échéances du mois de novembre. Pour les marins non-salariés du commerce, les échéances des 5 et 20 décembre ne seront pas prélevées.

    Pour les artistes-auteurs :
    L’échéance du 4ème trimestre, exigible au 30 novembre, a été reportée à une date ultérieure. Les artistes-auteurs souhaitant régler tout ou partie de leurs cotisations, pourront activer le télépaiement dans leur espace personnel à compter du 1er décembre sur www.artistesauteurs. urssaf.fr. Le prélèvement interviendra le lendemain de la réactivation. Ils peuvent aussi procéder à des paiements partiels par carte bancaire ou par virement.

    Pour les particuliers employeurs :
    Un dispositif permettant aux salariés de particuliers employeurs de bénéficier de l’activité partielle, adapté aux spécificités du reconfinement, est activé pour le mois de novembre. L’Urssaf a mis en place un dispositif pour les échéances de novembre à déclarer à partir du 10 décembre avec une indemnisation exceptionnelle pour les cas suivants :

    • Les salariés à domicile dont l’activité n’est pas autorisée durant le confinement (cours à domicile hors soutien scolaire)
    • Les salariés d’un particulier employeur exerçant une activité indépendante arrêtée du fait des mesures sanitaires (gérants de commerces ne pouvant accueillir de public en particulier) ;
    • Les salariés à domicile « vulnérables » susceptibles de développer des formes graves de Covid-19.

    Dans le contexte actuel, où notre système de soins et plus largement notre protection sociale et l’action de L’État sont plus que jamais sollicités, il est important que ceux qui le peuvent continuent à participer au financement de la solidarité nationale. Nous les appelons donc à faire preuve de responsabilité dans l’usage des facilités qui leur sont accordées, afin qu’elles bénéficient avant tout aux entreprises et travailleurs qui en ont besoin.

    Pour plus d’information sur les mesures exceptionnelles, les Urssaf mettent à disposition un site dédié : https://mesures-covid19.urssaf.fr.

    BILAN DES REPORTS POUR LES EMPLOYEURS

    A fin novembre, le montant des reports nets depuis mars 2020 s’élève à 10,25 milliards d’euros (6,0 % des cotisations sociales dues sur la période) et concerne 70 % des entreprises. Pour les seules échéances de novembre, 17,4 % des employeurs (300 000) ont pu utiliser la possibilité de report de leurs cotisations et contributions sociales, pour un montant total de 1,73 milliard d’euros. A titre de comparaison, à fin avril 46, 4% des cotisants ont eu recours au report pour un montant de 7,7 milliards d’euros.

    Quatre secteurs concentrent 27 % des reports :

    • Commerce de détail (8,2 %)
    • Travaux de construction spécialisé (8,5 %)
    • Restauration (5,5 %)
    • Commerce de gros (4,9 %)
    BILAN DES REPORTS ET DES AIDES POUR LES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

    Pour les échéances de novembre, 1,16 million travailleurs indépendants ont pu bénéficier du report de leurs cotisations, soit 75 % d’entre eux, pour un montant de 5 milliards d’euros.

    Pour les échéances du 20 mars à fin août, les cotisations des travailleurs indépendants n’ont pas été appelées pour un montant à hauteur de 10,3 milliards d’euros.

    Depuis septembre, le recouvrement a repris sur la base d’échéances recalculées avec un revenu provisionnel 2020 équivalent à la moitié du revenu 2019 : les travailleurs indépendants peuvent également ajuster ce montant. En novembre, les travailleurs indépendants (hors praticiens et auxiliaires médicaux) ont pu bénéficier de nouveaux reports et les prélèvements ont été suspendus. Ainsi, pour les échéances de ce mois, 75 % de travailleurs indépendants (1,16 million) ont bénéficié de reports pour un montant total de 5 milliards d’euros.

    Depuis la reprise du recouvrement le montant des restes à recouvrer s’élève à 5,12 milliards d’euros. Six secteurs concentrent la moitié des restes à recouvrer des travailleurs indépendants sur les échéances de septembre à novembre. Le commerce de détail et de gros (16 %), la construction spécialisée (15 %). La restauration, les activités juridiques et comptables, l’immobilier représentent 20 % des restes à recouvrer.

    En complément de ces mesures, les travailleurs indépendants ont pu solliciter l’intervention de l’action sociale du Conseil de la Protection sociale des Travailleurs indépendants (CPSTI) pour la prise en charge partielle ou totale de leurs cotisations ou pour l’attribution d’une aide financière exceptionnelle. Au 30 octobre 2020, 45 000 travailleurs indépendants avaient pu bénéficier de cette aide à hauteur de 45 millions d’euros.

    Compte tenu de la crise sanitaire, le CPSTI a reconduit un dispositif d’aide financière exceptionnelle Covid-19 en direction des cotisants concernés par une fermeture administrative totale depuis le 2 novembre.

  • Nouvelle vidéo : point sur l’assurance

    Aujourd’hui c’est Jean-Charles Clenet, trésorier du Club PSE et assureur, qui fait un point sur l’assurance dans le contexte actuel.


    https://youtu.be/MIQaa27srrA
  • Dérogation d’ouverture des commerces pour le 29/11

    La sous-préfecture de Saintes nous confirme la possibilité de demander une dérogation pour l’ouverture des commerces dimanche 29 novembre.

    Le formulaire ci-joint est à retourner à l’adresse suivante : UD-DIRECCTE – na-ud17.direction@direccte.gouv.fr, sur le fondement de l’article L3132-20 du Code du Travail, une dérogation au repos dominical.

  • Lancement des vidéos PSE ! 1er message

    Votre Club PSE a le plaisir de vous informer du lancement d’une communication via des courtes vidéos, qui commence aujourd’hui par un premier message de son président. Bonne visualisation !


    https://youtu.be/3Al-3ZxkVAI
  • Demande de réouverture anticipée des commerces

    Courrier adressé à la Sous-Préfecture de Saintes (17).

    Saintes, le 17 novembre 2020,

    Madame la Sous-Préfète,

    Pour faire suite aux propos du Premier Ministre laissant entrevoir la réouverture des commerces de produits non essentiels à l’horizon du 1er décembre prochain, nous prenons l’initiative de relayer la demande des 330 entreprises affiliées aux clubs et associations d’entreprises de Saintes pour avancer de cinq jours cette réouverture.

    En effet, pour sauver à la fois le commerce de proximité et les entreprises en lien avec le commerce, il est indispensable de permettre aux commerçants d’accueillir à nouveau les consommateurs locaux pour le Black Friday, dès le 26 novembre prochain.

    Grâce à cinq petits jours, il s’agit de limiter la perte de chiffre d’affaires des commerçants qui réalisent parfois jusqu’à 30% de leur CA de l’année en novembre et décembre.

    Ces commerçants qui ne demandent qu’à travailler, quitte à mettre en place des protocoles sanitaires renforcés, veulent aussi moins dépendre des finances publiques pour leur survie.

    De plus, ces commerçants ont terriblement besoin de renouer le contact avec leurs clients et les habitants de notre territoire ont aussi terriblement besoin de retrouver leurs commerçants de proximité, dans un esprit de consommation de Noël en circuits courts que la collectivité aura à cœur de valoriser à travers une communication grand public.

    Enfin, nous avons la chance de vivre dans le département français le moins touché par le virus, avec le taux d’incidence le plus faible ce qui traduit une véritable culture de la protection individuelle chez chaque Charentais-Maritime.

    Comptant sur votre soutien, nous vous saurons gré de relayer cette demande légitime aux autorités décisionnaires, de sorte à contribuer ainsi à sauver l’activité des commerçants qui peuvent encore l’être.

    Nous vous prions de recevoir, Madame la Sous-préfète, nos respectueuses salutations.

    Bruno Drapron, Maire de Saintes, Président de la CDA de Saintes
    Fred Bouerie, Membre élu référent de l’antenne CCIRS de Saintes.

  • Aides aux entreprises pour le 2ème confinement

    Message de M Bruno Drapron, Président de la CDA de Saintes

    Mesdames, Messieurs,

    […] Je […] vous communique un résumé des aides accordées par l’État aux chefs d’entreprise :

    · Fonds de solidarité

    Toutes les entreprises fermées administrativement, de moins de 50 salariés, bénéficieront d’une aide mensuelle allant jusqu’à 10 000 €. Les entreprises de moins de 50 salariés des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie-restauration, de l’événementiel, de la culture, du sport et des secteurs liés qui ne sont pas fermés administrativement mais subissent une perte de chiffre d’affaires de plus de 50 %, bénéficieront également d’une indemnisation mensuelle pouvant aller jusqu’à 10 000 €. Toutes les autres entreprises de moins de 50 salariés subissant une perte de chiffre d’affaires de plus de 50 % bénéficieront d’une indemnisation pouvant aller jusqu’à 1500 € par mois.

    · Suppression des cotisations sociales

    Toutes les entreprises de moins de 50 salariés fermées administrativement bénéficieront d’une suppression totale de leurs cotisations sociales. Toutes les PME du tourisme de l’événementiel, de la culture et du sport et des secteurs liés qui restent ouverts mais qui auraient perdu 50 % de leur chiffre d’affaires auront le droit à la suppression de leurs cotisations sociales, patronales et salariales. Pour tous les travailleurs indépendants, les prélèvements seront automatiquement suspendus. Ils n’auront aucune démarche à faire. Les travailleurs indépendants fermés administrativement bénéficieront d’exonérations totales de leurs charges sociales.

    · Prêts garantis par l’État

    Les entreprises peuvent désormais contracter un prêt jusqu’au 30 juin 2021 au lieu du 31 décembre 2020. L’amortissement du prêt garanti par l’Etat pourra être étalé entre une et cinq années supplémentaires avec des taux pour les PME compris en 1 et 2,5 %, garantie de l’Etat comprise. Toutes les entreprises qui en ont besoin pourront demander un nouveau différé de remboursement d’un an : concrètement, aucun remboursement en capital ne sera dû jusqu’au printemps 2022. Si certaines entreprises ne trouvent aucune solution de financement, l’Etat pourra accorder des prêts directs. Ces prêts d’Etat pourront atteindre jusqu’à 10 000 euros pour les entreprises de moins de 10 salariés ; 50 000 euros pour les entreprises de 10 à 49 salariés. Pour les entreprises de plus de 50 salariés, l’Etat pourra accorder des avances remboursables plafonnées à 3 moins de chiffre d’affaires.

    · Prise en charge des loyers

    Tout bailleur qui, sur les trois mois d’octobre, novembre et décembre 2020, accepte de renoncer à au moins un mois de loyer, pourra bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % du montant des loyers abandonnés. Par exemple, pour un loyer mensuel de 5 000 € d’un restaurant, soit 15 000 € sur trois mois, si le bailleur renonce à au moins 5 000 €, c’est-à-dire un mois de loyer, il bénéficiera d’un crédit d’impôt de 1 500 €. Cette aide sera cumulable avec le fonds de solidarité.

  • Opération “Collectif Restos”

    Communiqué de presse

    Le projet « collectif restos », a été créé dans le but d’éviter l’isolement du chef d’entreprise en cette période difficile que nous vivons tous au sein de notre Cercle des Restaurateurs de Saintonge.
    Ensemble, nous avons décidé de proposer aux entreprises de la Saintonge ainsi qu’aux particuliers, des plateaux repas, le midi à emporter, du lundi au vendredi avec un seul et même point de retrait, le Hall Mendès France et un numéro de téléphone unique 07.52.79.57.61.
    Nous proposerons un menu sur commande avant 11h00.
    Entrée / Plat / Dessert au prix de 15€.
    L’opération débutera le jeudi 12 Novembre, vous pouvez d’ors et déjà passer vos commandes.
    Notre menu sera disponible sur les réseaux sociaux !

    Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter Anne CHATEL au 06 63 54 74 32, Présidente du Cercle des Restaurateurs de Saintonge : saintesrestaurateurs@gmail.com / Facebook.

  • Présentation du plan “France Relance”

    Invitation de la Sous-Préfecture de Saintes

    LA SOUS-PRÉFÈTE DE SAINTES

    Venez découvrir le volet social du plan “France Relance” mis en place par le gouvernement.

    Notamment à travers les différentes aides à l’emploi à destination des entreprises.

    Dans ce cadre, j’ai le plaisir de vous convier à une réunion d’informations en présence des services de Pôle Emploi, de la DIRECCTE, de la Mission Locale et de Cap Emploi le mercredi 4 novembre 2020 à 18h30 à l’auditorium de la Cité entrepreneuriale à Saintes :

    autour des thèmes suivants :

    • Activité partielle / Fonds National pour l’Emploi : FNE formation / Prestations conseil en ressources humaines
    • Aides à l’embauche : jeunes (aide à l’embauche des jeunes et contrat initiative emploi), alternants, emplois francs, travailleurs handicapés.

    Afin d’organiser au mieux ce temps d’échanges, je vous remercie de bien vouloir confirmer votre présence par un message à l’adresse suivante : valerie.marrec@charente-maritime.gouv.fr

    Cette réunion se tiendra dans le respect des règles de distanciation sociale, avec port du masque obligatoire.

  • Aides pour l’équipement de matériels de protection

    Pour votre information :

    La Carsat met en place à compter du 18/5/20 une subvention “Prévention Covid” pour aider financièrement les entreprises de moins de 50 salariés.

    Cette subvention s’appuie sur l’arrêté du 9/12/2010 relatif à l’attribution de ristournes sur la cotisation ou d’avances ou à imposition de cotisations, en matière d’AT/MP.

    Elle concerne les achats ou locations d’équipements ou installations réalisés du 14 mars au 31 juillet 2020.

    Montant de la subvention:

    Elle correspond à un montant de 50% de l’investissement hors taxes réalisé par l’entreprise. L’octroi de cette subvention est conditionné à un montant minimum d’investissement de 1 000€HT. Le montant de la subvention accordée est plafonné à 5000€.

    Mesures financées :

    • des mesures barrières et de distanciations sociales que du matériel pour isoler le poste de travail (pose de vitre, plexiglas, cloisons…),
    • des mesures d’hygiène et de nettoyage comme les installations permanentes ou temporaires permettant le lavage des mains et du corps.

    Si l’entreprise a investi dans une des mesures barrière ou de distanciation ci-dessous, alors les masques, gel hydro-alcoolique et visières pourront également être financés !

    Pour bénéficier de la subvention, les entreprises doivent télécharger et remplir le formulaire de demande disponible sur ameli.fr/entreprise et de l’adresser à la caisse régionale de rattachement (Carsat, Cramif ou CGSS).

    La demande devra être transmise à la caisse avant le 31 décembre 2020.

  • Protocole national de déconfinement

    (Mis à jour le 13/05/2020)

    Consultez le document du Protocole national de déconfinement pour les entreprises, pour assurer la santé et la sécurité des salariés.

  • Message du président de PSE

    Chers(es) Adhérents(es),

    Votre Conseil d’Administration se joint une nouvelle fois à moi dans l’écriture de ces quelques mots.

    L’écriture… Un mot chargé d’histoire et qui plus est nous a permis d’avoir une histoire. C’est exactement ce que nous sommes en train de faire : Écrire l’Histoire.

    Malheureusement l’écriture n’apporte pas la même chaleur humaine que les moments de convivialité que nous connaissons ou avons connu. Néanmoins, votre club continue à vivre et à avancer en œuvrant sur différents fronts et de différentes manières.

    Certains d’entre vous nous ont demandé comment allait le club, ou bien s’interrogeaient sur la santé à la fois physique et financière des adhérents, ce qui montre bien le lien fort qu’il existe au sein de notre club.

    Je n’ai pas souhaité communiquer à outrance car nous sommes tous, je le pense, submergés d’informations et je ne souhaitais pas en rajouter. De plus, il était difficile pour nous de vous apporter plus d’informations au niveau du club, des adhérents ou de l’actualité, car suite à nos précédentes communications nous n’avons que peu de retours.

    J’en profite d’ailleurs pour vous signaler de nouveau que nous alimentons de manière permanent le présent site internet, sur lequel vous retrouverez une page spécifique COVID contenant un certain nombre d’informations officielles.

    En tant que Président et au vu des circonstances, je pense que des difficultés existent, et je tenais donc par ce mail réitérer mon appel à soutien pour ceux qui le souhaitent. Votre CA et votre club PSE est à vos côtés si vous en avez besoin pour un échange, une discussion ou autre donc n’hésitez pas à venir vers nous.

    Comme je l’indique un peu plus haut, votre club continue de vivre et avancer. Nous nous sommes réunis en CA le mercredi 6 mai grâce à la belle technologie de visio-conférence et tenions à vous apporter quelques éléments concrets des avancées :

    • Tout d’abord, je vous rappelle que votre club reste mobilisé à vos côtés. Nous avons pris la décision que chaque membre du conseil se verra remettre une liste d’adhérents, qu’il contactera par téléphone afin d’échanger et de vous apporter des éléments dont vous pourriez avoir besoin, et surtout apporter la convivialité qui est un élément fort et reconnu de notre club. Ces appels débuteront dès la semaine prochaine.
    • Une autre décision prise lors de ce conseil et qui, malheureusement, n’a pas été simple car elle nous est imposée au vu des circonstances actuelles, c’est l’annulation (un report sera bien sûr envisagé) des plénières de mai et de juin. Nous espérons pouvoir les reprendre dès le mois de septembre. Nous vous tiendrons informés dans tous les cas.
    • Enfin, PSE s’est inscrit dans un projet Interclubs : la création d’une cellule de soutien aux entreprises. Dans cette cellule, 2 représentants CA de chaque club seront nommés (pour PSE c’est en cours de validation), ils seront les référents et la porte d’entrée pour les chefs d’entreprise souhaitant un accompagnement sur des dossiers spécifiques et de tout genre (d’un appui psychologique, stratégique, financier ou autre). Cette cellule composera avec l’ensemble des instances permettant une vraie représentativité et un appui fort afin d’avoir un vrai soutien dans des situations qui pourraient s’avérer complexes et difficiles.

    Enfin, cette cellule a transmis mercredi 6 mai un courrier au Président de la CDA, au Président de l’Office de Tourisme ainsi qu’au Maire de Saintes, avec un certain nombre de demandes d’allègement de charges et taxes voir d’une exonération totale pour certaines. Nous vous tiendrons bien évidemment informés en fonction des retours.

    Un message que je souhaitais vous faire passer et qui est également partagé par plusieurs membres du conseil. Ce message tourne autour d’un mot : Rassurer.

    Rassurer, vous allez me dire : comment pouvons-nous être rassuré dans un moment comme celui que nous vivons, et ou certains d’entre nous, entrepreneur ou chef d’entreprise, ne savent même pas si l’entreprise passera le cap ?

    Je suis conscient que ce mot peut-être perçu durement et mal interprété dans ces moments, néanmoins c’est ce mot qui me vient à l’esprit pour l’ensemble d’entre vous qui ont des salariés.
    Je m’explique : le 11 mai, date prévue pour le déconfinement les équipes, pour celles qui ont du s’arrêter pour des raisons que l’on connait, elles devront reprendre le chemin du travail. Un chemin qui peut sembler difficile psychologiquement au vu de l’ensemble de la médiatisation et surtout de l’immense désinformation colportée à outrance dans nos médias, alors que toutes nos entreprises font le maximum et le nécessaire pour gérer l’aspect sanitaire et la sécurité de nos collaborateurs. Nous avons au sein du club des structures qui peuvent partager leurs retours d’expériences sur ce type d’exercice si important dans nos entreprises. Alors n’hésitez pas si besoin.

    Comme vous pouvez le voir, les membres du CA de PSE sont toutes et tous mobilisés. Ils continuent malgré tout à œuvrer sur notre territoire et surtout à faire le maximum pour être proches de vous, non pas physiquement, malheureusement, mais par d’autres biais en attendant que nous puissions retrouver nous l’espérons tous, notre art de vivre à la Française !

    En amitié PSE,
    Nicolas DURLICQ
    Président du Club Pro Saintes Expansion.

  • Covid-19 : Sécurisez votre entreprise
  • Covid-19 : Offres de matériel de protection secteur Saintes

    Cliquez pour agrandir.

  • Protections Covid-19 : visières

    L’entreprise Orval CD, membre du club PSE, vous propose des visières de protection pour faire face au Covid-19, et ainsi renforcer vos mesures de sécurité.

    Légère, résistante, ergonomique, elle comporte des films protecteurs sur l’écran avant usage ; celui-ci est également traitée Antibuée sur ses 2 faces.

  • COVID-19 : Attention aux arnaques !

    Pendant la pandémie du COVID-19, les arnaques et attaques informatiques sont très nombreuses. Pensez à protéger votre entreprise en suivant les recommandations de la DGSI.

  • COVID-19 : Fonds de soutien pour les TPE

    Découvrez la procédure pour faire votre demande d’aide au fonds de soutien pour les TPE, suite à la crise sanitaire du Covid-19.

  • COVID-19 : Communiqué de la Mairie de Saintes

    Madame, Monsieur, chers entrepreneurs, commerçants et professions libérales.

    La crise sanitaire actuelle due à la propagation du COVID 19, et les indispensables mesures de confinement prises par le gouvernement, ont des conséquences graves sur les activités économiques des entreprises, des commerces et des indépendants. Afin de soutenir tous ces acteurs de l’économie, M. le Maire a créé et mis en place une Cellule de Crise Économie et Commerce.
    Sa mission est d’identifier des entreprises et commerces en difficulté, de relayer l’information, de faciliter l’application des dispositifs de soutien mis en œuvre par l’État ou la Région, de communiquer, de rassurer, d’aider en fonction de l’évolution de la situation sanitaire à Saintes et ses environs. Cette cellule, en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, se tient à vos côtés pour affronter au mieux la crise sanitaire entrainant une crise économique.
    Ce [message] a pour but de vous présenter l’ensemble des dispositifs qui vous sont accessibles et rappelle quelques consignes essentielles. N’hésitez pas à le diffuser largement.

    Pour toute question supplémentaire, vous pouvez contacter selon votre domaine :

    1) Votre activité a été fermée ou est fortement déstabilisée par les mesures de confinement :

    Une aide forfaitaire de 1500 euros peut vous être accordée d’ici la fin du mois de mars si votre chiffre d’affaires est inférieur à 250 000 euros et que votre établissement a fait l’objet d’une fermeture administrative ou que vous démontrez une perte de chiffre d’affaire de 70% par rapport au mois de mars 2019.
    Sont concernés par cette aide : les TPE, indépendants et micro-entrepreneurs des secteurs les plus impactés (commerces non alimentaires, restaurants, etc.) mais aussi l’hébergement, le tourisme, les activités culturelles et sportives, l’événementiel et les transports.
    Pour obtenir cette aide, un formulaire sera à remplir et à télétransmettre à la DGFIP à partir du 31 mars (formulaire pas encore accessible). Je vous invite à attendre (cela sera rapide) la mise en œuvre de la cellule d’écoute et de veille régionale. Sinon, vous pouvez d’ores et déjà prendre contact avec la DIRECCTE qui gère la crise en région :

    na.gestion-crise@direccte.gouv.fr / 05 56 99 96 50

    Vous pouvez avoir recours à une mesure de chômage partiel si votre activité a fait l’objet d’une fermeture administrative.
    Votre demande doit être réalisée dans les 30 jours de la fermeture, avec effet rétroactif, en suivant ce lien : www.activitepartielle.emploi.gouv.fr

    Vous pouvez demander un report de vos cotisations URSSAF :
    Voici la démarche à suivre avec votre comptable : https://www.economie.gouv.fr/mesures-exceptionnelles-urssaf-et-services-impots-entreprises

    Vous pouvez demander un report de vos loyers, factures d’eau et d’électricité :
    Il vous faut pour cela contacter votre bailleur et votre fournisseur d’énergie (EDF, ENEDIS, GDF,…).

    Vous pouvez demander un report ou une remise de vos impôts professionnels :
    Voici le formulaire à remplir et transmettre à votre organisme fiscal : https://www.impots.gouv.fr/portail/files/media/1_metier/2_professionnel/EV/4_difficultes/440_situation_difficile/formulaire_fiscal_simplifie_delai_ou_remise_coronavirus.pdf

    En cas de difficultés de trésorerie, BPI France se mobilise pour garantir des lignes de trésoreries bancaires à destination des TPE et PME.
    Voici le lien du dispositif d’aide : https://mon.bpifrance.fr/authentication/?TAM_OP=login&ERROR_CODE=0x00000000&URL=%2Fmon-espace%2F#/formulaire/soutienauxentreprises

    Consultez aussi l’ensemble des mesures mises en œuvre par BPI France pour soutenir les entreprises : https://www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Coronavirus-Bpifrance-active-des-mesures-exceptionnelles-de-soutien-aux-entreprises-49113

    Voici le contact de la délégation de BPI France à La Rochelle : garantielarochelle@bpifrance.fr / 05 46 37 98 54

    En cas de difficultés de remboursement de votre crédit bancaire, les banques ont reçu des consignes pour accorder des facilités aux entreprises et indépendants avec un soutien de L’État et de la Banque de France (médiation du crédit). N’hésitez pas à contacter directement votre conseiller bancaire.

    2) Votre activité est maintenue mais vous avez des difficultés à vous organiser.

    Le télétravail est la règle pendant le confinement : dès lors que votre activité ou celle de vos salariés peut être effectuée à distance, le télétravail doit être mis en place. Pour cela, une information par email à vos collaborateurs suffit.

    Lorsque le télétravail n’est pas possible et que votre activité est indispensable au fonctionnement de la société, des mesures de précautions doivent être appliquées :

    • Mise à disposition de gel hydro alcoolique dans la mesure du possible ;
    • Lavage régulier des mains ;
    • Se servir de mouchoirs en papier directement jetés et tousser dans son coude ;
    • Distance de sécurité d’un mètre minimum entre chaque personne ;
    • Désinfection régulière des poignées de porte, claviers d’ordinateurs, téléphones, terminaux de cartes bleues, caisses, …
    • Pour les commerçants de grandes surfaces, veiller à ne pas laisser entrer plus de 100 consommateurs à la fois.

    Pour répondre aux bouleversements organisationnels induits par le Covid-19, les entreprises peuvent activer leur plan de continuité d’activité.
    Ce plan permet notamment de réaménager les locaux, gérer les stocks et flux d’approvisionnement, ajuster les horaires de travail, réviser les déplacements professionnels…

    En cas de difficulté de garde d’enfants de moins de 16 ans, le principe de solidarité est de mise ! Des solutions sont à inventer avec vos proches en excluant bien évidemment les personnes fragiles et de plus de 70 ans.

    Mais si le télétravail n’est pas possible et que vous n’avez pas de solutions de garde pour vos enfants de moins de 16 ans, vous pouvez demander un arrêt de travail indemnisé, sans délai de carence, et valable le temps que durera la fermeture de la structure d’accueil de votre enfant. Il s’agit d’un arrêt maladie qui ne nécessite pas d’aller chez le médecin pour obtenir un certificat. Ce congé est fractionnable. L’employeur ne peut refuser cet arrêt ; il doit le déclarer et envoyer l’attestation à l’assurance maladie.
    Toutes les informations sur le site : https://declare.ameli.fr

    Nous vous souhaitons un très bon courage pour affronter cette période particulièrement difficile. La Cellule Municipale de Crise Économie et Commerce reste à votre écoute. Nous sommes là pour vous aider. N’hésitez pas à nous contacter.

    Respectez le confinement et prenez bien soin de vous et de vos proches.
    Bien à vous,
    Bojan CIMBAL, Angélique AVRIL, Laurent SALMON, Simon DEFORGE